Solidarité Mondiale contre la Faim

› GICIYE

CCDFP à Giciyé (Rwanda)

83.02.RW

Formation permanente

 

Les membres de SMF devant le centre de formation en construction.

Construction d'un Centre Communal pour le Développement et la Formation Permanente dans un village de montagne. 160 membres. Projet en partenariat avec l'Union Nationale des Maisons Familiales Rurales (FR).

Au Rwanda, il y avait un projet qui nous tenait particulièrement à coeur, c’était celui de Giciyé. Alors que Solidarité Mondiale contre la Faim n’en était qu’à ses balbutiements : à peine deux cents membres en France et quelques membres isolés dans une dizaine de pays d’Afrique et d’Amérique latino-indienne, c’est de Giciyé que nous était parvenu l’écho que nous attendions. « Quand les paysans ont compris qu’ils allaient pouvoir, eux qui sont isolés et démunis de tout, aider d’autres  paysans , notamment en Amérique latine, grâce à leur propre développement et à l e u r participation à cette mutuelle transnationale, alors ils ont trouvé cela formidable … ». C’était là le témoignage rendu par Michel et Annick Dima, lors de leur passage à La Lambertie en juillet 1984.
Le projet de Giciyé était mené en partenariat avec les Maisons Familiales Rurales, une organisation française d'éducation par la pratique de l'alternance.
Au début des années 80, les autorités rwandaises avaient signé un accord avec les MFR pour que chaque commune soit dotée d'un centre de formation par alternance pour adultes. A Rubaré, village de montagne dépendant de Giciyé, la population avait voulu y construire une annexe du centre construit à Giciyé même en raison de l'éloignement : plus de 3 heures de marche. Ce projet d'annexe du centre de formation a été conduit par Michel Dima dans le respect des conditions mutualistes de SMF. Le responsable local du projet était M. Casimir Abanganyigabo ; 161 personnes de Rubaré avaient alors adhéré à SMF. Le projet a été réalisé, les conditions du contrat de solidarité ont été respectées, et les autorités Rwandaises y ont affecté deux formateurs permanents. Tout cela s'était passé avant
les terribles évènements de 1994. Qu'en reste-t-il aujourd'hui ? Voilà la mission qui a été confiée à Barthélémy, responsable Citoyens du Monde à Kigali, et à Aimé Ruzuba Bisimwa, président de « Solidarité Mondiale – Agir Ensemble » dans le Sud-Kivu. Mission réalisée en septembre 2013.